Bien souvent, les séries, films ou émissions de télévision, sont une bonne source d'inspiration au niveau tenues vestimentaires. Mais parfois, il vaut mieux s'abstenir. En temps normal, un col d'une chemise, d'une veste en denim..., se porte, ou devrait se porter replié. Je ne vous apprends rien. On peut se dire, ne pas le replier, de le positionner d'une autre manière est une bonne idée. Souvent en voulant s’approprier certaines manières de la porter, différente de la normalité, vouloir copier ce que l'on voit sur le petit ou grand écran, on commet des erreurs, plus ou moins importantes, allant même jusqu'à nous desservir, alors que l'on pensait comme étant la meilleure des idées pour donner du style à son look. Après tout, s'ils le font, je le peux. Par ailleurs, j'en avais déjà parlé avec un tailleur, comment on devait le positionner pour avoir de l'allure, de l'élégance.

Si vous affectionnez que des cols de styles montant, sans rabat, ces conseils ne vous concerne pas. Vous pouvez bien entendu continuer la lecture, car tous conseils sont bons à prendre. Je vais donc vous parler des erreurs à éviter sur un col classique.

  • Rigidité, le maître mot

La rigidité d'un col, vous évitera toutes déconvenues inhérentes d'un col souple, qui, inévitablement, se placera n'importe comment. Seules les adeptes du col relevé comprendront de l'importance que revêt sa rigidité pour sa bonne tenue.

  • On se décide !!!
Wendie Malick / Hot in Cleveland / Suzanne Martin

Il n'y a que deux manières de positionner un col d'une chemise ou autres, soit replier (le plus courant), soit debout (relevé). Quand il est entre les deux, on se demande l'intention voulue, replié ou relevé. C'est visuellement dérangeant et impossible pour notre cerveau d'interpréter correctement. Depuis toujours, on nous le dit, qu'un col se porte replié. On a donc qu'une seule envie, le replier afin de retrouver la normalité. On est du même ordre qu'un tableau de travers. Si votre intention est effectivement de le relever, après tout pourquoi pas, car un col a aussi cette possibilité, autant y aller franchement.

De plus, vous donnez l'impression de ne pas prendre le temps de vérifier qu'il soit correctement positionné, peu importe comment.

Wendie Malick / Hot in Cleveland / Suzanne Martin

Il y a tout de même un véritable entre deux, le cas d'un col où seulement l'arrière est redressé. Autrement, on le replie. Si vous vous demandez pourquoi certaine préfèrent le relever plutôt que de le replier, voici le lien de la page qui y est consacrée.

  • La taille inadaptée, effet clownesque garantie
            - Trop grand

Je vais vous parler du cas d'un col trop grand, pour toutes femmes dont le cou est de petite taille. Seul un col relevé permet de monter haut et recouvrir légèrement le bas du visage. Un col trop grand n'a pour effet que de tasser encore plus. Ainsi, il ne mettra pas votre cou, votre visage en valeur.

Pour cet exemple, bien que son col soit grand, il passe bien dans la mesure où il ne dépasse pas la hauteur de son cou.

Autre cas, le pire du pire, le relever entièrement, qui pour le coup est vraiment clownesque.

            - Trop petit

C'est l'exacte opposé d'un col trop grand, qui est tout aussi ridicule. Suivant la hauteur de son cou, il aura tendance à augmenter sa verticalité pour un effet Girafe totalement inesthétique.

  • Masculin ou féminin !!!
Wendie Malick / Hot in Cleveland / Suzanne Martin

Masculin ou féminin, le mélange des genres, n'est jamais conseillé. La cravate, souvent délaissée, mériterait plus d'intention de la part des femmes. Cet accessoire masculin par excellence est idéal pour celles voulant s'essayer à l'une des tenues masculines.

Wendie Malick / Hot in Cleveland / Suzanne Martin

Wendie Malick, à gauche n'a pas fait un choix franc, du look masculin. Oui, avec une cravate, on adopte le masculin-féminin, tant en vogue et non le masculin et féminin en même temps, avec son col positionné par-dessus la veste en plus de la cravate. Contrairement à l'actrice se situant au centre, dont le rendu est plus agréable dans le sens où il reprend traits pour traits les codes masculins qui ont fait leurs preuves.

 

  • Pas de cumul !!!
Wendie Malick / Hot in Cleveland / Suzanne Martin

Si déjà seul, ce n'est pas recommander, les cumuler est véritablement à proscrire. Premièrement, col relevé, même légèrement et veste tailleur ne font pas bon ménage. Je ne le recommandais déjà pas à l’époque où j'avais écrit l'article sur comment positionner son col avec un tailleur, premier lien posté. Cela est encore d'actualité. Si en plus, on rajoute une cravate, qui elle aussi ne convient pas avec un col relevé, un col sur col, cela devient vitre grotesque. Un seul effet visuel, de style à la fois suffit.

 

Je le redis, on est libre de ses choix vestimentaires et comme ce ne sont que des conseils, chacune les interprétera à sa manière et se fera son propre avis sur le sujet. Rien n'est rédhibitoire.

Si vous avez, vous aussi horreur de certaines choses, les commentaires, sont là pour en discuter. N'hésitez pas à partager l'article, ça fait toujours plaisir.

Retour à l'accueil